Actualités générales

Le CHU de Bordeaux va rénover ses chambres stériles pour enfants.

Ses chambres accueillant de jeunes patients dont le système immunitaire est fragilisé, seront bientôt être rénovées pour mieux accueillir enfants et parents pendant leurs séjours.

« Ces chambres sont des forteresses antimicrobiennes, l’air est puisé sur le toit et stérilisé. Il y a une régulation de l’hydrométrie et de la température. Ce sont des chambres de l’ordre du spatial », explique ce mardi le professeur Yves Perel, chef du pôle de pédiatrie au CHU de Bordeaux.

professeur-yves-perel-chef-pole-pediatrie-praticien-hospitalier-sein-unite-hematologie-pediatrique
Le professeur Yves Perel, chef du pôle de pédiatrie et praticien hospitalier au sein de l’unité d’hématologie pédiatrique. — E.Provenzano / 20 Minutes

Le pôle d’onco-hématologie pédiatrique du CHU de Bordeaux dispose de cinq chambres stériles construites il y a 25 ans. Elles sont très performantes pour préserver des microbes les enfants dont le système immunitaire est fragilisé (greffes de moelle, cancers) mais leur confort laisse aujourd’hui à désirer.

Ces pièces de 8 m2 vont être agrandies à 20 m2 et comprennent toutes une salle de bain.
Le confort des enfants y est améliorer et facilitent aussi le travail du personnel soignant.
Une pièce supplémentaire sera créé.

chambre sterile hopital enfants malades yves perel magikhopital
Le professeur Yves Perel, chef du pôle de pédiatrie, accompagné de représentation de la fondation des hôpitaux de Paris pour la visite des chambres stériles actuelles. – E.Provenzano / 20 Minutes

« On guérit 80 % des enfants aujourd’hui mais pour en guérir 85 ou 90 %, il va y avoir besoin d’efforts thérapeutiques nouveaux, on veut avoir cette marge-là. » précise Yves Perel.

Le CHU espère que le chantier de rénovation, dont le coût est évalué à 700.000 euros (sur lesquels 350.000 euros sont apportés par la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France), commencera fin 2018 ou début 2019.

L’objectif est de faire de ces salles de véritables « lieux de vie ».

Nous avons demandé au professeur Perel, médecin référent de l’Association Magik’Hôpital, d’étudier avec nous comment le protocole pour permettre à nos magiciens de visiter aussi ces enfants et surtout de pouvoir leur remettre les tours de magie.

Patrick Watrin – Chargé de communication pour Magik’hopital.

Source 20minutes – Elsa Provenzano

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s