Actualités générales

Ces cancers pédiatriques que l’on devrait guérir

Une journée d’études se tient ce mardi à Sciences Po Bordeaux, sur l’accès aux innovations thérapeutiques pour les enfants touchés par un cancer.

Aujourd’hui, la médecine soigne 80 % des cancers des enfants. Un chiffre déjà incroyablement élevé. Et pourtant, les 20 % d’enfants qui ne guérissent pas n’ont pas la chance de bénéficier de nouveaux traitements. Ils n’intéressent pas les labos, parce qu’ils ne sont pas assez nombreux. Donc pas assez rentables. Un scandale, illustration du cynisme de la société d’aujourd’hui.

 

le-dr-stephane-ducassou-avec-la-chercheuse-monique-castaignede
Le Dr Stéphane Ducassou avec la chercheuse Monique Castaignède.THIERRY DAVID /SO

Lire la suite de l’article sur le journal SUD-OUEST

Actualités générales

À l’hôpital des nounours, les «doudous» se portent mieux

Lever les peurs que les enfants peuvent avoir face à l’hôpital : c’est la raison d’être de «L’hôpital des nounours» ouvert, hier salle des Illustres de la mairie d’Agen, à destination des enfants et des doudous.

DDM AGEN JEAN MICHEL MAZET HOPITAL DES NOUNOURS A LA MAIRIE D AGEN AV

«C’est la première fois que je viens superviser l’hôpital des nounours à Agen» explique Nicolas Denisi, plutôt fier d’être prophète en son pays, «je suis Agenais, je suis en 3e année de médecine, j’ai fait mes études à Palissy.» Et il a 20 ans. Pas sûr qu’il choisisse la spécialité de pédiatre, mais il est sûr d’une chose, «l’expérience passée, conduite à Bordeaux par exemple, au CH Pellegrin, permet de lever les peurs que les enfants pourraient connaître par rapport à l’hôpital.» Sur Bordeaux, le médecin référent est le professeur Perel, pédiatre, sur Agen c’est le docteur Lannes, également pédiatre.

Chez Magik’hopital, nous croyons beaucoup à l’effet de ces activités qui visent à distraire les enfants pour leur permettre de s’évader du monde stressant dans lequel ils sont plongés.

Lire l’article complet sur le site de La Dépêche.

Actualités générales

Le match du Cœur – Les Girondins de Bordeaux se mobilisent pour aider à la rénovation des chambres stériles à l’hôpital des enfants.

Nous avions déjà eu l’occasion d’aborder le sujet de la rénovation des chambres stériles de l’hôpital des enfants, voir article par ici, sujet au combien important pour mieux accueillir enfants et parents pendant leurs séjours.

C’est avec un plaisir immense que nous avons été informés de l’initiative du FCGB qui organise un match caritatif dont les recettes seront reversées à l’hôpital des enfants dans le cadre de la rénovation des chambres stériles.

Samedi 17 mars à 12h30 aura lieu le match des anciens Girondins contre les anciens de la Real Sociedad !

De nombreux joueurs emblématiques du club seront présents : CAVENAGHI, PAULETA, FEINDOUNO, CHAMAKH .. Et des surprises ..

match du coeur FCGB real sociedad solidarite association enfants malades chu bordeaux magik hopital 2

 

Le tarif

  • adulte : 10 €
  • enfant : 2 €

Pour toute place achetée = 1 place offerte pour assister au match contre Rennes qui se jouera au Matmut ATLANTIQUE le jour même à 17H.

Le lieux

STADE ROBERT MONSEAU – ST MEDARD EN JALLES

Comment réserver votre place ?

Grace à la billetterie en ligne en cliquant sur ce lien.
Attention, le nombre de places du stade est limité à 1500. Ne tardez pas à réserver !

Nous y seront et nous vous proposons de vous joindre à nous en nombre pour soutenir cette belle initiative !

 

 

 

Actualités générales

Le CHU de Bordeaux va rénover ses chambres stériles pour enfants.

Ces chambres accueillant de jeunes patients dont le système immunitaire est fragilisé, seront bientôt rénovées pour mieux accueillir enfants et parents pendant leurs séjours.

« Ces chambres sont des forteresses antimicrobiennes, l’air est puisé sur le toit et stérilisé. Il y a une régulation de l’hydrométrie et de la température. Ce sont des chambres de l’ordre du spatial », explique ce mardi le professeur Yves Perel, chef du pôle de pédiatrie au CHU de Bordeaux.

professeur-yves-perel-chef-pole-pediatrie-praticien-hospitalier-sein-unite-hematologie-pediatrique
Le professeur Yves Perel, chef du pôle de pédiatrie et praticien hospitalier au sein de l’unité d’hématologie pédiatrique. — E.Provenzano / 20 Minutes

Le pôle d’onco-hématologie pédiatrique du CHU de Bordeaux dispose de cinq chambres stériles construites il y a 25 ans. Elles sont très performantes pour préserver des microbes les enfants dont le système immunitaire est fragilisé (greffes de moelle, cancers) mais leur confort laisse aujourd’hui à désirer.

Ces pièces de 8 m2 vont être agrandies à 20 m2 et comprennent toutes une salle de bain.
Le confort des enfants y est améliorer et facilite aussi le travail du personnel soignant.
Une pièce supplémentaire sera créée.

chambre sterile hopital enfants malades yves perel magikhopital
Le professeur Yves Perel, chef du pôle de pédiatrie, accompagné de représentation de la fondation des hôpitaux de Paris pour la visite des chambres stériles actuelles. – E.Provenzano / 20 Minutes

« On guérit 80 % des enfants aujourd’hui mais pour en guérir 85 ou 90 %, il va y avoir besoin d’efforts thérapeutiques nouveaux, on veut avoir cette marge-là. » précise Yves Perel.

Le CHU espère que le chantier de rénovation, dont le coût est évalué à 700.000 euros (sur lesquels 350.000 euros sont apportés par la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France), commencera fin 2018 ou début 2019.

L’objectif est de faire de ces salles de véritables « lieux de vie ».

Nous avons demandé au professeur Perel, médecin référent de l’Association Magik’Hôpital, d’étudier avec nous comment aménager le protocole pour permettre à nos magiciens de visiter aussi ces enfants et surtout de pouvoir leur remettre les tours de magie.

Patrick Watrin – Chargé de communication pour Magik’hopital.

Source 20minutes – Elsa Provenzano

Actualités générales

Comment poursuivre sa scolarité pour les enfants malades à l’hôpital ?

Mis à disposition par l’Education Nationale au sein du CHU de Bordeaux, le centre scolaire dispense un enseignement gratuit aux enfants et adolescents hospitalisés à l’hôpital des Enfants du CHU et dont le séjour se prolonge.

Sophie Loppinet, coordinatrice du centre scolaire à l’hôpital des Enfants et enseignante spécialisée (Education Nationale), groupe hospitalier Pellegrin – CHU de Bordeaux
Date de diffusion : lundi 5 décembre 2016

L’équipe, composée de 6 enseignants spécialisés (primaire et secondaire), permet aux enfants de poursuivre leur scolarité en effectuant un enseignement à leur chevet ou dans les espaces collectifs des différents services.

Etre davantage centré sur un élève et mener à bien des projets scolaires personnalisés, tels sont les objectifs des enseignants et les raisons pour lesquelles ils ont choisi d’enseigner à l’hôpital des Enfants. Composée de 4 professeurs des écoles titulaires de la spécialisation CAPA SH* et 2 enseignants du second degré titulaires de la spécialisation 2CA SH**, le centre scolaire a pour objectif d’aménager des temps de scolarisation, selon l’âge et les possibilités de chacun, dans les disciplines fondamentales.

Continuer l’école à l’hôpital permet de rompre l’isolement car on leur demande d’être acteur pendant leur séjour. Ils sont éloignés physiquement de leur classe mais liés symboliquement grâce aux cours

précise Bruno Belly-Faux, professeur de lettres et d’histoire-géographie.

Lire le suite de l’article de Christophe Roux sur FranceInfo

Actualités générales

LE PROJET DES CHAMBRES DE L’EXTRÊME DU CHU DE BORDEAUX

L’hôpital des Enfants du CHU de Bordeaux, centre officiel de greffe de cellules souches hématopoïétiques de l’enfant pour la nouvelle Grande Région du Sud-Ouest et pour Midi-Pyrénées (25 greffes par an), abrite plusieurs spécialités pédiatriques dont l’unité d’onco­hématologie pédiatrique. Cette unité accueille chaque année une centaine de nouveaux patients dans deux secteurs : le secteur conventionnel composé de 16 lits et le secteur protégé comprenant 5 lits.

« L’hôpital prend à cœur de rompre l’isolement de l’enfant et de lui proposer l’environnement le plus rassurant et le plus intimiste possible avec le souhait de «laisser entrer la vie» Pr Yves PEREL, chef du pôle de pédiatrie, Praticien hospitalier au sein de l’unité d’hématologie pédiatrique.

Objectifs du projet de restructuration

  • AMELIORER la qualité d’accueil, de l’offre de contact et d’animation adaptée aussi bien à des bébés qu’à des grands adolescents.
  • DONNER la possibilité aux parents de passer la nuit dans la chambre de leur enfant.
  • ÉQUIPER chaque chambre d’une salle de bain individualisée pour les plus petits comme pour les adolescents.
  • GARANTIR un haut niveau de protection antimicrobienne pour ces enfants dépourvus de défenses immunitaires.

Chambre_Extreme_CHU_Bordeaux_2017e-fill-800x267

Lire la suite de l’article sur Aquitaineonline.com

Actualités générales

Votre enfant va être hospitalisé

Que ce soit parce qu’il est nécessaire de faire un soin, un examen, un traitement, pour surveiller son état de santé ou pour l’opérer, une hospitalisation est souvent un moment important dans la vie d’un enfant et de ses parents. En effet, il doit quitter le cadre sécurisant de la maison et des habitudes, pénétrer dans des lieux étranges et côtoyer des gens inconnus.

Vous pourrez lire tous les conseils et questions que vous pouvez, voir devez, poser pour que l’entrée de votre enfant soit vécue sans traumatisme.

Lire la suite sur Hopital.fr